Gods Games

Sommes-nous les jouets des dieux ?
Dans ce forum RP, des rencontres crues impossibles pourront avoir lieu
entre d'illustres ressuscités et des personnes de notre siècle

 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Préludes et jeux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Manakiel Emmanuel

avatar

Messages : 117
Date d'inscription : 26/02/2012

MessageSujet: Re: Préludes et jeux   Mar 1 Mai - 20:06

Rares étaient les occasions de se réjouir pleinement, Manakiel en était conscient. Dans le jeu engagé avec Bérith, tous les coups étaient permis, ou presque. Pourquoi Emmanuel n’aurait-il pas joui de ces petites revanches sur son frère damné ? Simplement par ce qu’il était ainsi et Jeff aussi. Ils n’avaient pas choisi le bon ou le mauvais côté : « On » le leur avait imposé.
Il ne leur avait guère fallu des millénaires pour se rendre compte qu’eux-mêmes n’étaient que des pions dans un vaste projet. « On » leur laissait beaucoup de liberté d’action, et ils en profitaient… à leur façon, selon leur nature profonde.
Par son penchant « aimable », souvent Emmanuel plaignait Bérith. Si Jeff semblait s’amuser aux dépens d’autrui, son frère restait convaincu que cela devait lui peser à certains moments. Preuve en était cette réaction démesurée vis-à-vis de l’extérieur pour juste avoir favorisé ses chouchous. Luke et jenny… Ceux-là méritaient de l’attention ! Sauf que le coup vache de Walker exigeait punition. Comment cet humain était-il parvenu à déjouer les postes d’observations les plus pointus qui soient ?
Où qu’il cherche, Manakiel ne le trouva pas. Un ange ne pouvait se volatiliser de la sorte ! C’était inconcevable, inacceptable !
Même la « bonté » a des limites. Manakiel le prouva aussitôt ses recherches avérées infructueuses. Il disposait d’un moyen infaillible pour contacter ses troupes et n’hésita pas à l’employer.

Douleur…
Luke revint, contraint et forcé, dans un piteux état. Emmanuel avait trop à faire pour s’en soucier dans l’immédiat. Il se contenta de le remettre aux mains expertes des domestiques recrutés puis il vaqua à ses autres occupations.


L’avantage d’un omniprésent est d’être… présent. Le temps n’avait aucune incidence en ces lieux créés par leur volonté propre. Ainsi, voir Bérith à la fois courtiser Jenny et tenter de séduire Zoe Eperly ne l’émut pas. Les deux lui avaient résisté ? La bonne affaire ! Que Bérith réplique en déclenchant une nouvelle catastrophe « naturelle » était… normal. Emmanuel se contenta de faire résonner des sirènes d’alerte aux quatre coins du village tout en freinant un poil la vague dévastatrice en marche.

*Jeff a raison ! Ces gens sont trop gâtés depuis le début de la partie !*

Nul déjà mort ne serait tué, c’était une des sacro-saintes règles imposées par plus fort qu’eux.
Bon ! Cela réglé, Manakiel se pencha sur les historiques en goguette.


*Hey ! Ce n’était pas au programme, ça !*

Distrait par Luke et Zoe, il n’avait pas vu venir le coup du piège de l’idole d’or. Jeff voulait absolument séparer ces couples et, là, il avait réussi. Vite, Emmanuel ajusta ses appareils et fit ressusciter les hommes dans un coin assez intéressant à son goût.


*Mes chats vont arranger tout ça !*

Les filles démunies ne le resteraient pas longtemps. Peut-être serait-il temps de secouer le Nippon ? Le pauvre ne semblait pas capter son rôle. Il lui avait pourtant semblé sur le chemin de la rédemption de ses actes antérieurs. Ce serait-il trompé à son sujet ? Somme toute, il avait présumé de la soumission totale de Walker qui venait de l’entuber gentiment…
Un petit rappel à l’ordre serait nécessaire. Qui donc parlerait pour lui ? Hélène ou Sissi ? Amelia avait une trop forte tête pour être crédible envers le samouraï.
Il choisit puis retourna au village où il insuffla des directives de sauvegarde. On ne se refait pas…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeff Berith

avatar

Messages : 1022
Date d'inscription : 26/02/2012

MessageSujet: Re: Préludes et jeux   Ven 25 Mai - 0:37

Tsunami ? Les bonnes œuvres de Manakiel commençaient à l’écœurer. À peine si ces idiots de villageois s’étaient mouillé les pieds. Au moins put il se reprendre et faire courir les autres. Pas pour longtemps ! Les uns finirent perchés dans un arbre monumental, qui n’était pas là quand il avait déclenché la catastrophe et les autres furent sauvés par un oiseau démesuré.

*Ça commence à bien faire…un de ces jours !*


Mais pour un bon moment faudrait réviser ses plans pour venir à bout des ces mortels obstinés. Berith frôlait la dépression, pour peu qu’on puisse s’imaginer un diable dans ce triste état. Tant de plans foireux avaient un effet assez désastreux sur son sens de l’humour, de toute façon assez singulier. Manakiel, lui, n’en ratait pas une. Ses protégés survivaient avec un sens inné du décorum et une chance extraordinaire.

Ses manigances avaient séparé les couples des historiques et voilà que ceux là, ô miracle, retrouvaient la partie manquant du groupe des « autres » et la bonne entente régnait de partout. Chesterfield, le gars moderne par excellence, se laissait soigner ses bobos par la belle de Troie et s’entendait à merveille avec une impératrice autrichienne et une aviatrice américaine mortes bien avant qu’il ne songe à naître…et cela pour ne pas parler de ce samouraï que Manakiel avait été dégotter allez savoir où. Richard, le taciturne et Achille, le guerrier jouant les guides protecteurs-défenseurs-confidents et conseillers avec un groupe de paumés de premier ordre frayait le ridicule. De Louis Dieudonné mieux connu comme le Roi Soleil, on pouvait s’attendre à n’importe quoi, vu l’étonnante divergence démontrée avec sa véritable histoire.

*Manakiel fout tout en l’air…ça tourne au cirque débile ! *

Mais plus il mettait d’entrain pour déranger les plans de son frangin, plus il sentait que celui là le faisait tourner en bourrique. Pas à dire, Berith commençait à se sentir drôlement vexé.

Et puis voilà que son attention avait été retenue par une créature d’exception : Lucrèce. Elle se démarquait superbement dans ce troupeau d’abrutis bons à rien vivant dans ce village tout confort crée par M. La Miséricorde. L’approcher, la séduire et l’emmener avec lui n’avait été affaire que de quelques heures. La belle, ambitieuse et rouée comme elle était n’avait pas hésité à le suivre. Si avant de la connaître un peu mieux Berith s’était presque convaincu que c’était la femme parfaite, après quelques jours de glorieuse entente à ses côtés personne ne le ferait démordre de l’idée d’avoir trouvé une compagne à sa mesure. Sauf que…

Manakiel se livrait à ses habituelles manipulations de contrôle, pour avoir toutes les pendules à l’heure quand, sans se faire annoncer, Berith, assez hors de lui, fit irruption dans son laboratoire aussi immaculé que lui.

T’as rien de mieux à faire que m’emmerder tout le temps !?, avait gueulé le beau diable comme préambule.

Manakiel, bien entendu, n’avait pas départi de son calme et l’avait considéré comme qui voit sa paix troublée par quelque mouche impertinente. Logiquement, cela le fit sortir encore plus de ses gonds. S’il y avait quelque chose que Berith supportait mal c’était bien l’indifférence.

Et fais pas cette tête de… « Sais pas de quoi tu parles »…tu sais parfaitement de quoi il en va !!!

Évidemment l’autre continua de jouer les imperturbables surpris.

C’est un jeu à deux, non ?, hurla t’il, à deux…ce qui veut dire qu’il n’y a pas toi qui joue tout seul…mais bien sûr, Monsieur, veut la partie pour lui tout seul…avec ses manœuvres ringardes pour que tout le monde soit heureux !

Plus il perdait les pédales, plus l’autre semblait tranquille et ravi, comme en devinant que le meilleur était à venir. Tout y passa, Berith protesta sur tous les tons, se montra persifleur, insolent, vertement insultant mais surtout, et ce détail le cher frérot n’omit de le remarquer, passablement hystérique…presque comme l’amoureux jaloux qui se pense déjoué…

L’idée d’être jugé comme tel le décontenança assez pour modérer un peu le ton mais c’était déjà un peu tard pour rattraper cette bévue de débutant.


Oui, c’est d’Elle que je veux parler…tu sais donc de son existence !?

*Quel imbécile tu fais…tu perds les moyens, là !*

Je ne veux pas que tu t’en mêles, compris ? J’EXIGE QUE TU NOUS FOUTES LA PAIX !


Nous ? Pour la première fois de son existence de diable de service, Berith venait d’employer cette formule pluraliste. Il avait toujours été question d’un JE primordial et unique.

Pourquoi je dis ça ? Veux pas jouer les roublards avec moi…je sais que tu contrôles son esprit…

Ce fut son idée ou Manakiel sembla un peu pris de cours par cette furieuse assertion ? Mais se reprenant, avec plus de maitrise que lui, s’enquit sur son subit intérêt pour une simple mortelle.

Qu’est ce que je veux ? …Qu’est ce que ça peut t’intéresser ? Contente toi que je fiche la paix à tes chouchous…et parlant de ceux là…que font ces trois gogos au village ? T’allais pas les tenir à l’écart ?...Ah bon…parce que tu as décidé qu’il était temps de les réunir !? Dans quel but !?...Tu peux te mettre le doigt dans l’œil…j’en ferai une bouchée !

Manakiel semblait être en train de beaucoup s’amuser ce qui le fit enrager encore plus.

Tu veux la guerre…et bien tu l’auras…mais je t’avertis, Emmanuel…si tu essayes de tourner Lucrèce contre moi…je te jure que ce sera la dernière chose que tu feras de ta fichue existence !!!

Et sur ce sortit en claquant la porte si fort que les murs s’en ébranlèrent mais pas plus qu’avec le rire interminable de son « frère » …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Manakiel Emmanuel

avatar

Messages : 117
Date d'inscription : 26/02/2012

MessageSujet: Re: Préludes et jeux   Sam 26 Mai - 9:36

Le boulot ne manquait pas pour Manakiel mais il ne s’en plaindrait pas, que du contraire. Le jeu était très palpitant car souvent plein de surprises grâce à l’esprit tortueux de Jeff.
Avec ce dernier, on pouvait s’attendre à tout, surtout au pire. N’avait-il pas ordonné aux éléments de se déchaîner ?
Qui Emmanuel allait-il sauver en premier ? Le monde du fleuve subirait des ravages mais ce serait moins grave que si le village était noyé ! Il régla les paramètres pour qu’un grand siphon se crée et l’énorme vague dévastatrice ne devint qu’une banale inondation.

*Ce sera excellent pour les cultures* songea-t-il réjoui.

Pendant qu’il s’occupait des villageois, il avait trouvé l’occasion de faire croître à la vitesse grand V quelques arbres du paradis dans le monde du fleuve. Ils portaient bien leur nom, ceux-là ! Tout y repoussait en une nuit. Les fruits y étaient abondants et très nourrissants, les feuilles possédaient des vertus d’exception pour autant qu’elles soient utilisées correctement. Manakiel rigola en voyant un de ses chouchous devenir accro à leur mastication :

*Ça lui servira de leçon !*

Ses autres protégés particuliers ne risquaient pas grand-chose. Leur refuge ne tiendrait pas longtemps mais l’impératrice se souvint de ses anciennes amitiés aquatiques qui se mirent en quatre pour sauver les dames mêlées aux « modernes » en leur envoyant un de leur copain… aérien.

Voyant tout son monde en ordre, Manakiel s’octroya une pause. Il plongea dans sa bulle de repos avec délice, oubliant quelque temps les malheurs ou bonheurs du microcosme partagé avec son frère. Tiens, en parlant de son cher frère, qu’était-il en train de mijoter ? Cela faisait un moment qu’il avait disparu de la circulation, chose assez exceptionnelle. Bah, qui s’en plaindrait ?

Lorsqu’il revint à son poste d’observation, Manakiel connut une surprise de taille. Avec effarement, il apprit la nouvelle incroyable : Jenny Walker était enceinte !
Il fut choqué. La fugue de Luke avait beaucoup contrarié Emmanuel car elle prouvait que des failles existaient dans le système établi. Il avait puni le fautif en l’enfermant dans un caisson d’isolement dont ni pensées ni corps ne pouvaient s’échapper, ne l’utilisant qu’à ses fins le moment donné.
Il fallait à tout prix empêcher Bérith d’avoir vent de la future naissance, sinon, Dieu sait comment il réagirait. Par les dispositifs d’accélération de croissance mis en place, le futur bébé risquait de se pointer plus vite que la normale, il faudrait donc qu’Emmanuel trouve une astuce pour distraire Jeff de ses tristes projets et rapatrier au plus tôt la mère et l’enfant.


*Pourquoi pas tous ? Ils ont assez ramé… Au propre comme au figuré…*

Il s’arrangea pour leur ouvrir un passage dans la cascade qu’ils seraient contraints de rencontrer au fil de l’eau.
Camoufler ça à son frère était une autre paire de manche. Où diable était passé… le diable ?
Via ses écrans multiples, Manakiel lança un mouchard. La scène qu’il entrevit dans un bungalow du village le fit sursauter.


*Jeff se paye du bon temps ? Grand bien lui fasse !*

Qui était l’heureuse élue ? Il fouilla, détailla, inspecta les fiches de chaque « résident » et n’en revint pas : Lucrèce Borija n’y apparaissait pas, ou à peine.

*Serait-il possible que Bérith ait osé… se la créer sur mesure ? *

Quelle autre explication donner au résultat de ses recherches ?
Contrarié de voir Jeff jouer à Dieu – quoique pour les effets, il ne se comportait pas comme tel – Emmanuel décida de plutôt agréer la « poupée »


*Tant qu’il joue avec… Il me fiche la paix ! *

Assez satisfait, rien ne préparait donc Emmanuel à voir son frère débarquer, l’air furieux :

T’as rien de mieux à faire que m’emmerder tout le temps !? Et fais pas cette tête de… « Sais pas de quoi tu parles »…tu sais parfaitement de quoi il en va !!!

*De mieux en mieux ! Que me veut-il celui-là ? *


Surpris et curieux, il laissa l’autre élu dégoiser tout son fiel au point que Manakiel ne put empêcher une petite remarque :

Si je ne connaissais pas si bien, je jurerais entendre le discours d’un jaloux dépité… Car tu me parles d’ « elle » n’est-ce pas ?

Avec étonnement, Emmanuel vit qu’il venait de marquer un point absolument imprévu. Bérith changea de ton tout en continuant à insister :

Je ne veux pas que tu t’en mêles, compris ? J’EXIGE QUE TU NOUS FOUTES LA PAIX !

Nous ? Avait-il bien entendu ? À moins du nous de majesté, c’était bien la première fois que Jeff associait son égo avec quelqu’un.

Puis-je savoir ce que tu veux dire… exactement ?

…je sais que tu contrôles son esprit…


Comédien patenté, Manakiel accusa le coup sans quasi broncher. Pourtant, il gambergeait à cent à l’heure. Les menaces de Jeff ne l’atteignirent pas, il était trop sidéré pour ça mais quand la lumière se fit dans son esprit, il ne put réprimer une hilarité incontrôlable qui dura longtemps après le départ en fanfare de Bérith.

C’était simple, évident et magnifique ! Manakiel se savait innocent de toute manœuvre et, vu la réaction hors norme de Jeff, celui-là l’était aussi. Donc, le vrai « coupable ne pouvait être que… LUI ! LUI qui, dans sa bonté d’âme incommensurable, avait réussi à détourner Bérith de son ennui en lui accolant Lucrèce !


*Je dois le remercier pour ce coup de Maître !*

Au moment d’entamer la communication avec le Suprême, Manakiel hésita. Somme toute, si le Maître avait jugé bon de se mêler de leur jeu, c’est qu’il jugeait le « bon » pion insuffisant, inapte à ses desseins propres.

*Il me donne un atout de taille mais est probablement déçu par mes actes… *

Ses réflexions l’amenèrent à éviter le contact. Il préféra regarder où en étaient ses protégés.
Le saut avait été franchi par les rameurs, la naissance était imminente. Pourquoi le macaque recueilli par Louis était-il si fébrile auprès de la parturiente. L’équation était facile à résoudre.
Manakiel alla rejoindre son « ange » dans sa cellule…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Préludes et jeux   

Revenir en haut Aller en bas
 
Préludes et jeux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» le jeux du sam... sam'dit !!
» [21/11/09] AMidi Jeux Centre Culturel Liévin !
» Bien taux un chant-bardement jeux nez ralle !
» Idée de mini jeux.
» Jeux vraiment trop drole!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gods Games :: Monde des dieux :: Les Cellules-
Sauter vers: