Gods Games

Sommes-nous les jouets des dieux ?
Dans ce forum RP, des rencontres crues impossibles pourront avoir lieu
entre d'illustres ressuscités et des personnes de notre siècle

 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Alpha 247

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alpha 247

avatar

Messages : 433
Date d'inscription : 28/01/2013

MessageSujet: Alpha 247   Lun 28 Jan - 15:36

Nom: Alpha 247

Prénom: XX

Date de naissance: ref.47257/156 >25.12.2449

Histoire de ton personnage :

Je suis un Ayerling. Créé dans le laboratoire-mère de la colonie spatiale Norfolk-Luna 13 en l’an 2449 selon le temps terrestre, mon extraction de la matrice artificielle a été répertoriée le vingt cinquième jour du dernier mois de cette année pour autant celui là est considéré le jour de ma naissance. Je n’ai pas de géniteurs. Je suis le fruit d’une expérience génétique, pratique courante depuis 2374, après la Grande Confrontation. L’Humanité affaiblie par guerres et épidémies ne produisant le nombre suffisant de nouveaux êtres, la Science joua et le programme de repeuplement entra en vigueur avec grand succès, tant et si bien que vingt ans plus tard fut créé le programme de Sélection.
J’ai passé les cinq premières années de mon existence dans une crèche maternelle avec 576 autres « créés ». On nous identifiait par numéros. Le mien était le 247.

Le 1er jour de l’an 2454 j’entrais dans le programme de Sélection avec 493 autres élus. Ce qui s’était passé avec les 83 restants ne nous fut pas communiqué. Je ne l’ai su que bien plus tard. Considérés non aptes pour suivre le programme ils avaient été « recyclés ». Encore une pratique courante qui ne soulevait aucune opposition. La survie de l’humanité ne pouvait dépendre d’atermoiements, la faiblesse était proscrite pour autant dès le début du programme, l’élimination progressive de tout sentiment fit partie de notre enseignement. Nul d’entre nous n’ayant connu ni tendresse ni pitié, il ne fut pas difficile de grandir sans développer le besoin d’en ressentir.

Les méthodes scientifiques de croissance accélérée furent appliquées, c’est ainsi qu’en cinq ans, les élus pouvaient être considérés aptes pour la seconde phase du programme : celle de parfaire nos aptitudes pour devenir des Ayerlings. Guerriers Alpha dont la loyauté aveugle allait au-delà de tout. Crées et programmés dans un but unique, nous étions la Force. Lutte et survie. Au dessus de tout et de tous, nous étions des Intouchables, honorés et respectés par ceux que nous protégions, craints et haïs par ceux que nous combattions. Cependant nous demeurions indifférents à tout sentiment extérieur, ce soit flatterie des uns ou haine des autres. J’ai, par hasard, entendu un jour, un des Grands du Conseil exprimer sa pensée à notre respect : « Les plus parfaites machines à tuer, humains sans âme. Le jour où régnera la paix, nous pourrons les déconnecter et oublier. Ils n’auront jamais existé. »

J’ignorais tout mais peu à peu ai découvert qu’un détail infime avait échappé à nos créateurs. Nos avions une âme. Nous l’ignorions mais elle était là. Le plus parfait des plans faillit parce qu’on ne sait tenir en compte la nature humaine. La nôtre était affaiblie, bâillonnée, ignorée mais un jour un sentiment inconnu a percé : la curiosité. Toute cause a son effet. La rencontre avec le vieillard n’aurait certainement jamais dû avoir lieu or, elle l’eut.

Il était extraordinairement vieux.
La patrouille était tombée dans une embuscade aussi brutale qu’effective menée par les subversifs qui croyaient que la Fédération était une aberration, leurs idéaux politiques n’intéressaient personne et notre seule mission était celle de les éradiquer de la face de la planète. Nous nous y prenions avec notable succès. Jusqu’à ce jour. Du moins pour moi. Je savais ce qui allait se passer. C’était la fin. Sans plus.
J’ignore comment le vieil homme put s’y prendre pour me traîner dans son refuge, hors d’atteinte de l’ennemi. Mes blessures étaient trop graves pour avoir un espoir quelconque. Je savais la fin inéluctable. En d’autres circonstances, un de mes compagnons aurait mis fin à ma souffrance de façon radicale et définitive. Mon devoir aurait été accompli et mon numéro aurait figuré dans la liste des héros de la Fédération. Sans doute le plus grand honneur possible, sauf que je n’en tirais aucune satisfaction vu ma méconnaissance de toute fierté ou sentiment analogue.
Il prit soin de moi avec des méthodes archaïques, sans arrêter de parler. Je n’avais jamais connu un être aussi bavard que ce vieil homme. Il se montrait rassurant alors qu’à demi mort je soutenais ne pas avoir besoin de lénitifs. Il fit alors quelque chose que personne n’aurait jamais osé face à un Ayerling : il se moqua de moi. Il mit en franche dérision mon entêtement de taire peur et souffrance. Je n’avais pas peur mais si affreusement mal. Il me conseilla de me plaindre, de hurler si je voulais, de pleurer au besoin, selon lui, cela aiderait à supporter ses soins. Je me souviens d’avoir hurlé. Pleurer non, je ne savais pas de quoi il pouvait bien parler. Pas encore. Je ne mourus pas ce jour là ni le lendemain ni le jour d’après. J’écoutai.
Il parla, racontant son temps, sa vie. Au son de sa voix paisible un autre monde me fut dévoilé. J’entendis parler pour la première fois de mon existence de l’amour d’une mère, de famille, de rires, de jeux, d’amitié, de peur, d’envie, de colère et impuissance, de résignation, d’espoir…et finalement de Dieu. Il maintenait, en souriant de sa bouche édentée, qu’un Tout Puissant existe et que tôt ou tard, l’homme retrouverait son chemin vers lui et ainsi tout ce qu’il avait perdu.
Au quatrième jour de notre rencontre, il se dit fatigué et s’allongea près du feu, déclarant, sans grands détours, que son moment était venu, qu’il avait déjà trop vécu mais avait accompli son dernier souhait : il avait transmis son message. Il prit ma main et la serra en murmurant un adieu confus que je captai à peine : Carpe diem. Il souriait.

Je pensais à lui, ce jour là à Baltica, quand l’alarme se déclencha ordonnant l’évacuation immédiate de la base. Notre priorité était mettre à sauf scientifiques et civils, honorables membres du Conseil Supérieur. J’étais dans un corridor éloigné de l’aire d’embarquement, escortant un groupe d’éminences paniquées quand l’explosion eut lieu. Baltica fut réduite à néant. C’était le 14eme jour du cinquième mois de l’an 2469…

J’ai ouvert les yeux. Le ciel était bleu. Je n’avais jamais vu un ciel aussi pur ni senti brise aussi tiède et agréable. La fin était survenue de façon inopinée, sans donner de temps à réfléchir. J’avais volé en éclats avec la base et tout être s’y trouvant. Pourtant là, je me sentais un peu trop consistant pour n’être qu’une bouillie informe. Consistant et absolument nu, allongé dans un pré au bord d’une extraordinaire rivière…le souvenir du vieil homme m’est revenu. Il aurait, sans doute, eu une explication pour tout cela…moi, non !


Caractère:


Par la force des choses, Alpha 247 est un de ces types qu’on peut taxer d’incrédule sceptique. Il n’a aucune connaissance, même approximative sur ce que peuvent être les sentiments humains. Il en a été toujours privé et n’a jamais ressenti le besoin d’en avoir. Sa rencontre avec le vieil homme lui a donné un bref aperçu d’une réalité du passé, éveillant une certaine curiosité qu’il n’a jamais eu le temps d’assouvir. Alpha 247, le guerrier, agit par réflexes conditionnés. On l’attaque, il se défend. Il mange, car il a faim et dort parce que la fatigue a le dessus. La Fédération dictait ses faits et gestes, elle était son âme, son père et sa mère. Sans Cause, il est perdu, livré à lui-même dans le chaos d’une humanité mue uniquement par ce qu’il méconnaît le plus : les sentiments.


Aspect physique:

Comme tout guerrier qui se respecte, l’Ayerling Alpha 247 a le maintien du parfait soldat. Il est grand, bâti en athlète, ses gestes sont d’efficace précision. Comme l’avait décrit un membre du Conseil, il est une parfaite machine à tuer. En d’autres temps, ce brave soldat aurait peut être découvert qu’il est assez beau garçon mais en temps de guerre qui se soucie de cheveux blonds ou d’une paire d’yeux d’un bleu époustouflant ? Jamais on n’a perdu le temps à lui faire des compliments et étant donné qu’il ignore la vanité, on peut dire, qu’il est une espèce de diamant en brut en attente d’être poli…manque savoir qui va s’y prendre, avec cette rude tâche !



Acteur ou actrice de ton vava: Paul Walker

Catégorie souhaitée: Historique…même si venant d’un futur lointain.


Dernière édition par Alpha 247 le Lun 28 Jan - 20:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis XIV

avatar

Messages : 2963
Date d'inscription : 13/02/2011

MessageSujet: Re: Alpha 247   Lun 28 Jan - 17:51

Du sang neuf!!! Laughing
Excellente fiche! Tu vas devoir attendre que l'on parle de ton cas... ahah
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gods-games.web-rpg.org
Alpha 247

avatar

Messages : 433
Date d'inscription : 28/01/2013

MessageSujet: Re: Alpha 247   Lun 28 Jan - 20:29

J'attendrai donc, si c'est ce qu'il faut. Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lindsay Fairchild

avatar

Messages : 753
Date d'inscription : 22/02/2011
Age : 29
Localisation : Quelque part?

MessageSujet: Re: Alpha 247   Lun 28 Jan - 22:18

homme du futur, bienvenue parmi nous!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Achille, héros de Troie

avatar

Messages : 1448
Date d'inscription : 13/02/2011

MessageSujet: Re: Alpha 247   Mar 29 Jan - 10:41

Bienvenue, guerrier du futur! En effet, tu vas devoir attendre, ton cas est inattendu. Patience donc!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis XIV

avatar

Messages : 2963
Date d'inscription : 13/02/2011

MessageSujet: Re: Alpha 247   Sam 2 Fév - 23:11

Je te valide chez les historiques obscurs. Bon amusement Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gods-games.web-rpg.org
Alpha 247

avatar

Messages : 433
Date d'inscription : 28/01/2013

MessageSujet: Re: Alpha 247   Sam 2 Fév - 23:47

Merci beaucoup! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Alpha 247   

Revenir en haut Aller en bas
 
Alpha 247
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Alpha Condé élut président de Guinée
» Bosco, ou "pourquoi ne faut-il jamais énerver un futur mâle Alpha"
» [S5-Alpha] D5 Unifiée
» Arrivés à Ruines Alpha
» Loge d'Alpha

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gods Games :: Bienvenue sur Gods Games :: Présentation de votre personnage :: Fiches validées-
Sauter vers: